Conseils bateaux : comment bien piloter ?

Pour bien piloter un bateau, il faut prendre en considération les points essentiels qui différencient sa conduite de celle d’une voiture. En effet, l’eau, la surface sur laquelle il se déplace n’est pas inerte. Elle bouge dans tous les sens, créant des bosses sur la trajectoire et rendant l’embarcation instable.

Le matériel : être attentionné

Avant de piloter votre bateau, quelques vérifications sont à réaliser. Tout d’abord, assurez-vous de l’état de votre embarcation. En effet, il faut vérifier si la coque est encore solide et qu’aucune fissure ne s’est formée. Ensuite, vérifiez que le moteur fonctionne normalement et que le réservoir est plein. Vient ensuite la vérification des divers outils tels que les gilets de sauvetage, les fusées de détresse qui devront être opérationnelles, la corde pour amarrer dans un port si besoin et la radio pour communiquer. Pour finir, avant de quitter la terre ferme, prenez compte des prévisions météorologiques. En effet, il est très dangereux et même déconseillé pour un novice de naviguer pendant un orage. Les remous de la mer rendent le bateau presque incontrôlable et si vous naviguez près des récifs, le risque de percuter un rocher est encore plus élevé et donc, plus grave. Vous pouvez consulter la météo à l’aide de votre Smartphone pour éviter ces désagréments dans ce cas. À part cela, le système de GPS permet une navigation plus aisée. Il vous permet aussi de visualiser votre position actuelle et vous aide à vous diriger plus facilement vers votre destination. Il est également essentiel de disposer de cet équipement à bord du bateau.

Les techniques de contrôle

Qu’il s’agisse d’un voilier ou d’un bateau à moteur, il faut toujours faire attention à la direction du vent. Les ports sont parfois encombrés de navires amarrés et qui sont serrés entre eux. Cela laisse une faible marge de manœuvre afin de ne percuter aucun obstacle. Aussi faudra-t-il adapter votre trajectoire avec la force du vent et la vitesse de l’eau. En effet, lorsque vous amarrez un bateau, il ne suffit pas d’effectuer une simple marche arrière et de couper le moteur. Sachez que si vous avez mis trop de poussées, le bateau continuera à dériver doucement en arrière au risque de se cogner. Il faut alors rappliquer une autre poussée en avant afin de stabiliser le navire. En ce qui concerne la conduite, des restrictions de vitesse sont à appliquer dans certaines zones et selon les conditions climatiques. En effet, naviguer à haute vitesse sur des eaux troubles peut entraîner de graves accidents. Alors, afin de faciliter le contrôle de votre bateau, il est possible d’y effectuer quelques modifications. Pour accélérer plus facilement, vous pouvez réduire le frottement du bateau et de l’eau avec un équipement appelé trim. Il permet de modifier l’angle de poussée de l’hélice arrière, permettant ainsi de relever l’avant du bateau lors d’une forte accélération. Le trim permet aussi d’équilibrer le bateau. Par ailleurs, parmi les outils modernes contribuant à faciliter la conduite des bateaux, il y a les flaps. Ils sont formés de deux plaques métalliques contrôlées par un système hydraulique et sont placés à l’arrière du bateau. Lorsque le flap de droite est baissé, le bateau dévie vers la gauche et vice-versa. Lorsque les deux flaps sont abaissés, le bateau est plus stable. Cependant, ces outils ne font qu’aider lors du pilotage, car pour piloter correctement il faut avant tout beaucoup de pratiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *